Ces "Objets de Contact", petits objets à porter comme des bijoux sont comme des "assistants" qui accompagnent notre nomadisme

identitaire et culturel, caracté=

ristique des temps présents. 

Ces petits objets nous parlent de l’intime et de son rapport à l’espace public. Ils en parlent comme d’un contre-courant en dissonance critique envers cet espace où l’identité de chacun

se retrouve quasiment rétrécie

à son empreinte biologique. 

Ils s’interrogent sur notre "être ici", maintenant.

 

    Pour cette raison ces objets dialoguent avec notre histoire littéraire et artistique: Entropie répond à Melancholia de Dürer.

In-cubo est une refléxion sur l’espace mesurable en écho à

Luciano Fabro. 

Ce sont des objets très techniques de par la transformation des matières premières en allant jusqu’à la réalisation d’alliages particuliers ou à l’emploi de techniques parfois ancestrales venant de la sculpture, de la bijouterie, de la dinanderie.

 

I call these jewels, "Contact Objects", kind of assistants when accompanying the characteristic nomadism of present times about our identity and culture.               These small objects tell of our innermost being when we're inside the public space : they present a dissonance against the main stream where everyone's identity is found virtually shrunk to its biological footprint. 

They ask themselves about our "being here" now. 

 

    For this reason these jewels dialogue with our literary and artistic history:

Entropie as a tie with Melancholia by Dürer. In-Cubo is a reflection on space measurable echoing Luciano Fabro.

 

     Highly technical objects from the transformation of raw materials, up to the realization of special alloys, the use of techniques of ancestral techniques derived from sculpture, jewelry, brass working